a
a

Samedi 7 Avril 2007

151 - Sortie de crise : Le Gouvernement de Côte d'Ivoire

Conformément au chronogramme établi par l’Accord de Ouagadougou, M. Amédée COUASSI-BLE, Secrétaire Général de la Présidence, a rendu public, ce samedi 07 avril 2007, au Palais Présidentiel, la liste du nouveau gouvernement.
La nouvelle équipe gouvernementale comprend 33 membres y compris le Premier Ministre, Guillaume Soro, soit 31 ministères et 1 ministère d’Etat (Plan et Développement). On enregistre 9 départs et 6 nouvelles entrées (Intérieur, Education Nationale, Tourisme et Artisanat, Culture et Francophonie, Reconstruction et Réinsertion, Communication).
3 Ministres reçoivent de nouvelles affectations (Education Nationale, Coopération et Intégration Africaines, Culture et Francophonie), quand 2 autres permutent (Commerce avec Enseignement Technique et Professionnel). Le Ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine devient le Ministère de l’Intégration Africaine. Le Secrétariat d’Etat à la Bonne Gouvernance ainsi que celui chargé de la Protection civile sont supprimés. Il faut en outre noter que la nouvelle équipe gouvernementale compte 4 personnalités du genre féminin, soit une de moins que dans le précédent Gouvernement.

Décret n°2007-456 du 07 avril 2007 portant nomination des membres du Gouvernement

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Sur proposition du Premier Ministre,

Vu la Constitution,

Vu l’Accord politique de Ouagadougou en date du 04 mars 2007,

Vu le décret n°2007-450 du 29 mars 2007 portant nomination du Premier Ministre,

DECRETE :

Article 1er : Sont nommés membres du Gouvernement :

1- Premier Ministre, Chef du Gouvernement : M. SORO Kigbafori Guillaume

2- Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement : M. BOHOUN Bouabré Paul Antoine

3- Ministre de l’Intérieur : M. TAGRO Asségnini Désiré

4- Ministre de la Défense : M. AMANI N’Guessan Michel

5- Ministre des Affaires Etrangères : M. BAKAYOKO Youssouf

6- Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme : M. KONE Mamadou

7- Ministre de l’Economie et des Finances : M. DIBY Koffi Charles

8- Ministre de l’Agriculture : M. GON Coulibaly Amadou

9- Ministre de la Solidarité et des Victimes de Guerre : M. DACOURY-TABLEY Louis André

10- Ministre des Transports : M. MABRI Toikeusse

11- Ministre de la Fonction Publique et de l’Emploi : M. OULAYE Hubert

12- Ministre des Mines et de l’Energie : M. MONNET Léon-Emmanuel

13- Ministre de la Réconciliation Nationale et des Relations avec les Institutions : M. DANO Djédjé Sébastien

14- Ministre de la Production Animale et des Ressources Halieutiques : M. DOUATI Alphonse

15- Ministre de l’Education Nationale : M. BLEU-LAINE Gilbert

16- Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat : M. AMON-TANOH Marcel Benoît

17- Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : M. DOSSO Moussa

18- Ministre des Infrastructures Economiques : M. ACHI Patrick

19- Ministre de la Ville et de la Salubrité Urbaine : M. MEL EG Théodore

20- Ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication : M. BAKAYOKO Hamed

21- Ministre du Commerce : M. SOUMAHORO Youssouf

22- Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : M. CISSE Ibrahima

23- Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique : M. ALLA Kouadio Rémi

24- Ministre de la lutte contre le SIDA : Mme ADJOBI Christine

25- Ministre de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé : Mme TEHOUA Amah Marie

26- Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts : M. AHIZI Aka Daniel

27- Ministre de la Jeunesse, du Sport et des Loisirs : M. BANZIO Dagobert

28- Ministre de la Famille, de la Femme et des Affaires Sociales : Mme PEUHMOND Adjoua Jeanne

29- Ministre de l’Intégration Africaine : M. KONE Amadou

30- Ministre du Tourisme et de l’Artisanat : M. KONATE Sidiki

31- Ministre de la Culture et de la Francophonie : M. KOUADIO Komoé Augustin

32- Ministre de la Reconstruction et de la Réinsertion : Mme BAMBA Fatoumata née HAMZA

33- Ministre de la Communication : M. SY SAVANE Ibrahim

Article 2 :Le présent décret abroge toutes les dispositions antérieures contraires.

Article 3 : Le Premier Ministre est chargé de l’exécution du présent décret qui prend effet à compter de sa signature et sera publié au Journal Officiel de la République de Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 07 avril 2007


DEPARTS 1- Charles KONAN BANNY, Premier Ministre,
Ministre de l’Economie et des Finances, Ministre de la Communication
2- APHING-KOUASSI René, Ministre de la Défense,
3- BAMBA Cheick Daniel, Ministre de l’Administration du Territoire,
4- DJA BLE Joseph, Ministre de la Sécurité,
5- THIAM Abdelaziz, Ministre des Transports,
6- Joël N’GUESSAN, Ministre des Droits de l’Homme,
7- Martine COFFI-STUDER, Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargée de la Communication,
8- Ginette YOMA, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé de la Bonne Gouvernance,
9- YAO Noël, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé de la Protection Civile
ENTREES 1- TAGRO Asségnini Désiré, Ministre de l’Intérieur
, 2- Gilbert BLEU LAINE, Ministre de l’Education Nationale,
3- KONATE Sidiki, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat,
4- Augustin KOUADIO Komoé Augustin, Ministre de la Culture et de la Francophonie,
5- BAMBA Fatoumata née HAMZA, Ministre de la Reconstruction et de la Réinsertion,
6- Ibrahim SY SAVANE, Ministre de la Communication

NOUVELLES AFFECTATIONS

1- AMANI N’GUESSAN Michel (Education nationale –Défense)
2- MABRI Toikeusse (Coopération et Intégration Africaines- Transports)
3- MEL EG Théodore (Culture et Francophonie –Ville et Salubrité urbaine)

PERMUTATIONS

DOSSO MOUSSA avec SOUMAHORO Youssouf (Commerce/Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle

Dimande 1 Avril 2007

150 - Obsèques de l`ambassadeur de Côte d`Ivoire au Ghana - Les hommages du ministre Youssouf Bakayoko à SE feu Kakou Langba

Décédé le 18 Mars dernier au Togo, l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Côte d'Ivoire près les Républiques du Ghana et du Togo repose depuis le samedi dernier à Bassam.

Avant son transfert dans son village, SE feu Kakou Langba Paul a reçu les hommages du ministre Youssouf Bakayoko et de ses pairs. Le ministre des Affaires étrangères ivoirien, dès l'annonce du décès de SE feu Kakou Langba Paul, a pris attache avec son homologue du Togo et a pris toutes les dispositions pour que le corps du diplomate soit rapatrié dans son pays.

Ce qui a été fait. Mais mieux, plusieurs diplomates venus accompagner la dépouille mortelle de l'ambassadeur Kakou Langba Paul ont été reçus par le ministre Youssouf Bakayoko qui s'est mis à leur entière disposition durant leur séjour en Côte d'Ivoire.

A Ivosep où était le ministre des Affaires Etrangères soutenu par celui de la Santé le Dr Allah Remi, l'association des Ambassadeurs ivoiriens a rendu un hommage mérité à SE feu Kakou Langba Paul. " Bien que tu aies décidé de nous quitter, ta présence sur cette terre n'a pas été vaine… Tu as donné la réelle mesure de ta valeur " a révélé l'ambassadeur Boga Georges, président de ladite association.

Après ces hommages, SE feu Kakou Langba a eu droit aux prières de sa communauté religieuse (Jéhovah). Sa dépouille a été exposée au ministère des Affaires étrangères avant son dernier voyage à Bassam. Source : Djè K M, Le Nouveau Réveil - N°1587 - lundi 2 avril 2007

Samedi 24 Mars 2007

149 - Communiqué du Conseil des Ministres

Un Conseil des Ministres s'est tenu ce Mercredi 22 Mars 2006 au Palais de la Présidence, de 11 heures à 13 heures sous la présidence du Chef de l'Etat, son Excellence Monsieur Laurent Gbagbo.

Avant d'aborder l'ordre du jour, le Président de la République a félicité le Premier Ministre pour son émission télévisée à l'occasion des 100 jours du gouvernement, et a recommandé que dans cette période de rumeurs, même les Ministres soient encouragés à ce type d'exercice afin d'expliquer au mieux l'action du gouvernement. Abordant son ordre du jour, le Conseil a examiné plusieurs projets de décrets ainsi que des communications. Décret Sur présentation des Ministres en charge des départements concernés et après délibération du Conseil, le Président de la République a signé quatre décrets portant organisation: n 1°- du Ministère d'Etat, Ministre du Plan et du Développement; n 2° - du Ministère des infrastructures économiques ; n3°- du Ministère des Transports; n4°- du Ministère du Tourisme et d'Artisanat. Communication Premier ministre, ministre de l'Economie et des Finances, ministre de la Communication Une communication verbale relative aux Conseils d'Administration des Sociétés d'Etat et des Sociétés à participation financière publique.

Le Premier Ministre a saisi l'occasion pour réaffirmer la nécessité du respect des règles et principes gouvernant la constitution ou le renouvellement des Conseils d'Administration. Tout particulièrement, il a insisté sur la nécessité de se référer, en ces occasions, aux statuts des sociétés concernées, d'harmoniser leurs règles avec celles de l'OHADA. Le Premier Ministre a rappelé également l'obligation de respecter les procédures prévues pour la désignation des présidents des conseils d'administration (décrets et non pas arrêtés) ainsi que des règles assurant la validité des délibérations. Ministère du Commerce Une communication relative à la présidence du Conseil des Ministres de l'Alliance des Pays Producteurs de Cacao (COPAL) qui sera assurée pour cette année 2006 par la Côte d'Ivoire à travers notre Ministre du Commerce.

Le Conseil a été informé à cette occasion que le Ministre du Commerce a désigné Monsieur Djikalou St Cyr, représentant permanent de la Côte d'Ivoire auprès des Organisations internationales des produits de base à Londres, en qualité de Président de l'Assemblée Générale de l'Alliance. Ministère de la Jeunesse, de l'Education civique et des sports Une communication relative à la crise à l'INJS, établissement qui, suite à des grèves des étudiants, a connu un arrêt total des cours depuis le 27 Février 2006. Le Conseil a été informé que si à la base de la crise on trouve un conflit entre la direction de l'INJS et la Mairie de Marcory au sujet de la Construction de kiosques le long du mur de l'INJS dans le fond les problèmes sont essentiellement d'ordre pédagogique ou sont liés aux infrastructures qui sont nettement dépassées (1070 étudiants pour une capacité prévue de 438). Après les discussions, les cours ont repris le lundi 20 Mars 2006 et un Comité Ad'hoc a été mis en place en vue d'examiner et de faire rapport sur les problèmes pédagogiques et autres se posant à l'INJS.

Le Conseil, après délibération, a adopté les conclusions de ces trois communications Mesures individuelles Le Conseil, sur présentation des Ministres en charge des départements concernés, a donné bon accord pour la nomination de l'Inspecteur Général, des Directeurs Généraux et du DAAF au Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique. De même, le Conseil a donné son accord pour le détachement d'un ingénieur des travaux publics en fonction au Ministère des Infrastructures économiques auprès de l'Association mondiale de la route, ainsi que pour la nomination de Directeurs de Cabinet. Ministère de la Défense Le Ministre de la Défense a ensuite rendu compte de deux réunions tenues sous la présidence du Chef de l'Etat et en présence du Premier Ministre et du Ministre délégué à l'Economie avec les recrues des FDS de 2003. Ces deux réunions font suite à des remous observés au sein des recrues des FDS 2003.

A cette occasion, le président de la République et le Premier Ministre ont fait état des rumeurs de manipulation au sein des FDS selon lesquelles les jeunes recrues seraient laissées pour compte à la fin du processus en cours et que les primes en retard ne seraient pas payées par le Ministre de l'Economie et des Finances. A l'issue des réunions, sur l'ensemble des questions soulevées par les jeunes recrues et qui touchent leur réengagement, les arriérés de primes, la prise en charge des soins de santé par le Fonds de Prévoyance militaire, les primes qu'ils souhaitent voir transformées en salaire, les réponses données et les solutions proposées par le Président de la République ont rencontré leur adhésion. Sur la situation des parents des victimes: la législation actuellement incomplète sera corrigée et complétée pour répondre aux réalités nées de la guerre, en ce qui touche lu situation des pupilles de l'Etat.

Le Premier Ministre a tenu à ajouter que dans cette période trouble, où l'intoxication règne, il y a lieu de savoir que le Premier Ministre et le Président de la République travaillent de concert et dans la transparence à régler 1es problèmes de fond qui se posent à nos FDS et que tous deux partagent la même vision dans l'approche de résolution de ces problèmes. Enfin, le Président de la République a tenu à s'exprimer sur les bisoutages à l'Ecole de police. Si l'on y prend garde, a-t-il dit, cette pratique admise à l'époque mais aujourd'hui fortement dénaturée et qui confine plus à la barbarie pourrait entraîner des drames regrettables. Le Président de la République a demandé que dans tous les secteurs où ces pratiques sont en cours qu'il s'agisse des FDS ou de l'école (lycées, collèges, écoles de formation), il y soit mis fin. Il a demandé au Premier Ministre d'engager une action afin que des textes spécifiques viennent interdire ces pratiques.

Le Ministre de la Fonction Publique, de l'Emploi et de la Réforme Administrative, Porte-parole du Gouvernement
Prof. Oulaye Hubert

News managed by .
Conçu et Hébergé par ahibo.com Copyright © 2004 Ambassade de Côte d'Ivoire au Ghana